En cours d'écriture

PROJET AA-001

de Garance Rivoal

Dans un futur proche et suite à des événements encore quelques peu incompris, la France essaie de sortir d’une crise économique mais aussi d’une crise des valeurs qu’elle traverse. L’État prend alors de nouvelles mesures de solidarité en instaurant notamment l’hébergement citoyen obligatoire.

Surnommé « Projet AA-001 » par les institutions, ce nouveau décret qu’il faut appliquer bon gré mal gré va bouleverser la vie de quatre individus, concernés de près ou de loin par les questions sociétales et leurs prises en charge, entre autres Diane, ancienne travailleuse sociale rencontrée par les spectateurs dans le précédent spectacle « Les nécessaires ». Des bureaux des administrations aux intérieurs des particuliers, la fiction suit les parcours de ces quatre accueillant-es au fil des situations qu’ils vont rencontrer avec leurs accueilli-es.

Le confinement provoqué par la propagation d’un nouveau mystérieux virus va venir exacerber cette nouvelle cohabitation ainsi que les incompréhensions, les questionnements et les apprentissages que celle ci provoque.

 

« Projet AA-001 » veut interroger à travers des situations de vies le concept d’hospitalité et comprendre ce qui dans la pratique fait sa complexité. Une fois cette question laissée aux citoyens par les pouvoirs publics, quels sont les dispositifs intimes qui entravent la bonne marche de l’accueil des arrivants ?

Un spectacle en bi-frontal qui confronte le spectateur aux questions que se posent les personnages, dans une proximité troublante avec eux comme plongé malgré lui dans l’intimité de ces appartements transformés en dispositifs d’accueil.

Texte et mise en scène : Garance Rivoal

Scénographie : Marie Hervé

Jeu : Fabrice Kalonji, Alice May et Alexandre Michel

Photos : Xavier Thomas

Carte blanche avec Le Quai au TU du 9 au 15 février 2019

Sortie de résidence au TU-Nantes vendredi 15 février 2019 à 15h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
En cours d'écriture

LES NECESSAIRES 

de Garance Rivoal

Le Projet Solo s’ouvre sur l’entretien qu’une travailleuse sociale donne à un jeune migrant, Drame, réclamant la protection de l’État au regard de son statut de mineur. Ce qui ressemble de prime abord à une simple prise d’informations se révèle être une vraie trame, écrite en amont par l’association, éprouvée pour évaluer la crédibilité du récit de l’homme en face d’elle. C’est un jour chaud, orageux, le ciel semble prêt à éclater, une tension inexpliquée agite le monde autour des deux protagonistes... Les choses prennent alors un tournant inattendu et la jeune femme va devoir faire face au débordement de son travail sur son intimité et à l’effondrement du monde qu’elle connaissait.

         Cette pièce interroge dans la personne de la jeune femme la crise de l’hospitalité actuellement traversée par notre pays. La complexité de cette situation s’incarne dans les doutes, les égarements, les dilemmes que traverse l’assistante sociale jusqu’à faire apparaître l’absurdité de travailler pour un système qui contribue à fabriquer les conditions de la précarité. L’histoire met également en lumière la responsabilité qui incombe aux femmes de prendre en charge la sollicitude et le soin des personnes vulnérables. L’imminence de la catastrophe climatique, qui plonge la pièce dans une tension à la limite du fantastique, est un rappel pour les personnages de la fragilité égale de toutes les vies sur terre face à la Nature.

Texte et mise en scène: Garance Rivoal (en collaboration avec Alice May)

Assistante à la mise en scène et à la dramaturgie : Julie Jaffrès

Jeu : Alice May

Costume: Elise Leliard

Régisseur général  Matthieu Dehoux

Soutien Le Hamac

Dates de tournée 

18 septembre au Théâtre de l'Evre (49)

En décembre au Théâtre du Champ de Bataille (49)

Crédit photos  Josic Jégu

 
2020

LE RÉFLEXE DE MORO

d'Alice May

C’est Noël et ce soir Isabelle et Nicolas reçoivent leurs familles pour partager les réjouissances de cette période faste, les faire profiter de leur nouvel appartement et célébrer la vie de l’enfant qui vient de naître. Il y a comme quelque chose de déréglé qui arrive du monde du dehors avec les invités mais tous ont trop à faire pour y prêter une réelle attention et la vie doit bien suivre son cours ! Le nouvel enfant est au centre de tous les regards et, petit à petit, comme un grain de sable dans l’engrenage, il va venir révéler les attentes, les angoisses, les blocages des uns et des autres face à l’avenir, faisant glisser doucement la petite soirée vers un rêve lucide de plus en plus inquiétant…

 

            Comment continuer à vivre lorsque le bruit du monde est parvenu à notre conscience ? Comment continuer à aimer et protéger nos proches lorsque tout s’effondre autour de nous ? « Le Réflexe de Moro », instinct archaïque d’agrippement des nourrissons, est une pièce qui interroge nos conditions de vie actuelles et leurs possibilités de persistance dans un futur de plus en plus incertain... À travers le personnage d’une mère, l’autrice Alice May partage ses questionnements sur les choix actuels de l’humanité et les difficultés à prendre en conscience le réel.

Texte et mise en scène : Alice May

Assistante à la mise en scène : Lucille Duchesne

Scénographie : Marie Hervé

Création costume : Elise Leliard

Jeu : Marie-Laure Crochant, Zoé Gauchet, Thomas Gourdy,

Yves Heck, Solal Lamé, Garance Rivoal 

Création son : Stéphane Fromentin

Création lumière : Rémi Godfroy

Régie générale et création vidéo : Matthieu Dehoux

Régisseur son : Yann Priest

Co-prduction Le Grand T. et Villages en scène, Le Quai CDN des Pays de la Loire

Diffusion TU- Nantes, Villages en scène, Le Quai CDN des Pays de la Loire

Soutien CENTQUATRE-PARIS.

Aide à la création DRAC des Pays de la Loire

Aide au fonctionnement FDVA et Conseil Régional des Pays de la Loire

Tournée du spectacle

Faye d'Anjou avec Villages en scène : 16 octobre 2020

Le Quai – CDN des Pays de la Loire : 13 au 17 janvier 2021

TU-Nantes : 9 au 12 février 2021

Photos : Josic Jégu et Xavier Thomas

 
 
© Xavier Thomas
 
2018

Ecriture collective par les comédiennes et Garance Rivoal

Alors on fait quoi ? est une petite forme théâtrale d’une vingtaine de minutes inspirée d’ADN de Dennis Kelly, pièce écrite en 2007 pour le National Theatre Connections, un festival anglais de nouvelles écritures pour le jeune public et les scolaires.

Plateau K crée le spectacle ADN à la rentrée 2018 dans le cadre de Villages en Scènes et a développé sur la saison 17/18 en parallèle des répétitions un dispositif d’interventions auprès de publics collégiens et lycéens (Collège de L’Aubance à Brissac, Collège St Exupéry à Chalonnes, Maison du Geste et de l’Image et Lycée Montaigne à Paris). Ce cycle d’ateliers est l’occasion de créer plusieurs petites formes dérivées du texte original à partir des improvisations et des écrits des élèves. La compagnie a puisé dans ce travail de plateau enrichi par l’imaginaire des adolescents pour écrire un « spin off » d’ADN, une sorte d’épisode dérivée à l’histoire initiale où le parcours et le point de vue de deux des onze personnages se développent.

Approfondir la thématique de la victimisation au sein du groupe et entrer dans un travail d’écriture de plateau constituent un vrai enrichissement pour Plateau K mais ce petit spectacle permet aussi aux élèves de découvrir un point de vue alternatif sur la pièce ainsi que d'ouvrir la discussion en amont des représentations.

Metteuse en scène et autrice : Garance Rivoal

Comédiennes : Alice May et Elisa Lécuru

Créatrice costume : Elise Leliard

Publics adolescents

Spectacle in-situ collèges, lycées, milieu carcéral, centres sociaux

Coproduction et résidence Théâtre Epidaure

Résidence Théâtre Epidaure

Tournée

2018-19 6 représentations en collèges en Anjou Bleu (Segré-en-Anjou-Bleu),  lycées à Segré (Le Cargo), collèges de Chalonnes et Brissac (Villages en scène), lycée de Mamers (Théâtre de L'Éphémère), 5 lycées d'Angers, Cholet, Saumur et La Pommeraye (Le Quai- CDN des Pays de la Loire), 4 collèges en Sarthe (Théâtre Epidaure).

2019-2020 Maison d'arrêt d'Angers (Le Quai-CDN des Pays de la Loire), collège et lycée en Sarthe (Théâtre Bouloire), établissement de placement éducatif Maine Anjou. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2017

LA LISTE

de Jennifer Tremblay

© Xavier Thomas
 
2018

ADN

de Dennis Kelly 

ADN raconte comment un groupe d'adolescents va gérer collectivement la crise causée par la mise à mort, involontaire, de l'un des leurs. Dans une langue apparemment proche de la notre et en précipitant ses personnages dans un engrenage dangereux, l'histoire soulève les questions de la responsabilité, du collectif face à l'individu et de la prise en compte de ce dernier en temps de crise.

Le choix de cette pièce découle de notre nécessité de mettre en scène des histoires sans jamais se départir d'un point de vue politique sur le monde contemporain.

PARTIE II

 

LEA. Tu crois que c'est possible de changer les choses ? Je sais, je sais, parce que cette fois... je sais pas, cette fois ci... J'ai l'impression que c'est un moment important. Tu crois que tout le monde se dit toujours ça ? Tu crois qu'on est condamnés à se comporter comme les gens avant nous se sont comportés ?

Phil ?

(…) Si tu peux changer une seule chose tu peux changer le monde entier. Tu y crois à ça ?

Texte de Dennis Kelly, L'Arche éditeur - Traduction de Philippe Le Moine

Metteure en scène : Garance Rivoal

Comédiennes : Annette Gatta, Elisa Lécuru, Laure Lefort, Alice May et Noémie Zurletti

Responsable espace et marionnettes : Betty Bayen et Renforts construction : Cerise Guyon

Créateur son : Stéphane Fromentin

Créatrice costumes : Elise Leliard

Créateur lumière : Antoine Monzonis

Durée 50min

Tout public à partir de 14 ans

Coproductions Villages en Scène et le Théâtre de l'Éphémère.

Aide à la création DRAC des Pays de la Loire, l'ADAMI copie privée, Département du Maine et Loire, Ville d'Angers, le Conseil régional des Pays de la Loire.

Résidences Théâtre Régional des Pays de la Loire, Agglomération du Choletais, Région des Pays de la Loire, Villages en Scène, Théâtre Paris Villette, Théâtre Nanterre Amandiers, Théâtre de l'Éphémère - scène conventionnée d'intérêt national Art et création pour les écritures théâtrales contemporaines.

Dispositif Voisinages.

Tournée

2018-19 Villages en Scène (Faye d'Anjou), Le Cargo (Segré-en-Anjou-Bleu), Théâtre de l'Ephémère (Le Mans), Le Quai - CDN des Pays de la Loire (Angers), Festival d'Anjou (Le May-sur-Evre).

2019-20 Théâtre Epidaure (Bouloire)

Photos : Josic Jégu et Xavier Thomas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2018

ALORS ON FAIT QUOI ?

© Xavier Thomas
 
© Xavier Thomas
 
© Xavier Thomas
 
 
2009/2016

PLATOK

Un salon, le public invité, le témoignage d'une femme.
Dans sa folie de dresser des listes, obnubilée par la gestion de sa maison et de ses enfants, débordée par la charge mentale qui lui incombe, une femme a omis d’accomplir la tâche qui aurait pu sauver la vie d'une de ses proches....

Une invitation pour le public dans l'intimité d'un quotidien qui a basculé. Le témoignage d'une femme d'aujourd'hui soumise au diktat de la perfection, surmenée jusqu'à l'épuisement, jusqu'au point de non-retour.

L'écriture est haletante et le dispositif créé de sorte à maintenir le spectateur dans une intimité troublante avec le personnage.

Quand j'ouvrirai la porte il n'y aura personne pour m'accueillir.

Il faudra appliquer des principes.

Faire cuire des légumes.

Réchauffer la viande doucement.

Les gestes ne me pèsent pas.

Ce qui me manque c'est un regard.

Un regard qui serait léger.

La connivence d'un ami.

 


Aut​rice​ : Jennifer Tremblay - agence Simard Agence Artistique inc.​

Metteuse en scène : Garance Rivoal

Actrice : Alice May

Chorégraphe : Lucie Collardeau

Créat​rice​ costume : Elise Leliard

Durée 55 mn
Tout public à partir de 14 ans

Jauge réduite entre 30 à 70 personnes

Sur scène en immersif
Hors-plateau médiathèques, foyers de théâtre, festivals, galeries d’art, appartements …

Tournée

2018-19 Festival Ebullitions au Bibilopôle (Avrillé), Le Garage (Château-Gontier), Régions en scènes (Rouans), Festival de paliers-théâtre de l'Ephémère (Le Mans), MPT Monplaisir (Angers).

2017-18 Plateau 25 (Nantes), Festival To Gaether, Carreau du Temple (Paris), Théâtre du Tiroir (Laval), Théâtre du Champ de Bataille (Angers), Villages en Scène (Blaison Gohier), Le Safran (Loiré), Eve scène universitaire (Le Mans).

2017 Festival Ca Chauffe (Murs-Erigné), Galerie d'art Myriagone (Angers), chez l'habitant (Nantes).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
CONTACT 

Création :

Garance Rivoal

Alice May

Alice : 06 64 81 23 50

Garance : 06 62 25 01 01 

 

15 montée Saint-Maurice

49000 Angers

 

 

© 2018 by Togaether

  • Grey Vimeo Icon
  • Grey Facebook Icon